Déploiement réseaux : SFR et Bouygues accélèrent

Au fil des mois, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) observe l’évolution du nombre d’antennes dont dispose sur le sol français chacun des quatre opérateurs téléphoniques. Eh bien, en décembre 2015, ce sont Bouygues Télécom et SFR qui ont le plus déployé leur réseau.

SFR Numéricable et Bouygues Télécom redoublent d’efforts

Alors que le secteur de la téléphonie mobile et de l’Internet pourrait connaître de profondes mutations avec le rachat de Bouygues Télécom par Orange dans les prochaines semaines, cela n’empêche pas les différents opérateurs téléphoniques de poursuivre le déploiement de leur réseau.

Ainsi, au cours du mois de décembre, c’est SFR Numéricable qui aurait le plus avancé en ce sens. Largement en retard sur ses concurrents en matière de nombre d’antennes, le jeune groupe annonce avoir activé 785 nouveaux supports 4G (804 antennes 800MHz et 402 antennes 2,6GHz), 124 nouveaux supports 3G et 96 supports 2G.

Mais SFR Numéricable n’a pas été le seul opérateur à profiter de la fin d’année pour continuer de déployer son réseau puisque Bouygues Télécom en a fait de même et, là aussi, l’opérateur n’a pas fait semblant. Il a ainsi déclaré l’installation de 289 nouveaux supports 4G (643 antennes), 152 supports 3G et 148 pour la 2G.

L'évolution du nombre de supports et antennes entre le 1er décembre et le 1er janvier.
L’évolution du nombre de supports et antennes entre le 1er décembre et le 1er janvier.

Free maintient le rythme, Orange freine

Si SFR Numéricable et Bouygues Télécom ont mis le paquet en ce mois de décembre, Free a lui décidé de rester calme et de conserver son rythme de déploiement mensuel.

Ainsi, au cours du dernier mois de 2015, l’opérateur connu pour sa politique de prix agressive a installé environ 400 nouveaux supports (4G et 3G) et mis en place un peu moins de 800 antennes.

Enfin, le quatrième acteur du marché, Orange, a décidé de lever un peu le pied et s’est surtout attaché à se doter de nouvelles antennes sur la bande des 800MHz. Pour le reste, avec l’activation de 102 supports en 3G et de seulement 8 en 2G, on peut dire qu’Orange a calmé le jeu. Mais il pouvait se le permettre à la vue de son avance sur ses concurrents…

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*